Les esches pour les poissons blancs

Les asticots
pinkies Asticots pinkies
Il en existe autant d'espèces que de mouches voiçi les plus connues:
- L'asticot normal
vendu dans n'importe quel magasin il sont souvent de plusieurs couleurs obtenu par des teintes introduite dans les viandes qui les nourrissent.
- Le pinky
Du mots anglais Pink (rose) c'est un petit asticot de couleur rosé et trés remuant, la moindre humidité dans vos boites et c'est la grande évasion...
- Le gozzer
De grosseur supérieur aux asticots , c'est la qualité supérieur.
Pour les reconnaitre lorsque vous les toucher ils ne bougent plus pendant quelques secondes.
- Le damier
Le nec plus ultra en terme de qualité et de taille, malheureusement trés mal distribué à la vente.
- Le squatt
Petit asticot peu remuant vivant dans le fumier de lapin, on s'en sert surout pour faire les fameux Fifises rouges.
Gozzers

Les vers de vase => Ramassez du vaseux
L'esche reine en concours !Si une esche miracle existe, c'est bien le vaseux.
Il s'agit en fait de la larve d'un moustique le chironome plumeux
(moustique qui ne pique pas), il vit dans la vase des ruisseaux,
mares et étangs. En un mot pratiquement partout ou il y a de l'eau,
ce qui est fait un appats connu des poissons et donc sont éfficacité
C'est l'appat roi en concours.

les vers de terre
Sous l'appellation vers de terre on confond souvent plusieurs espèces, lombrics, terreaux, vers de berges, bouseux.
c'est un appat connu depuis la nuit des temps pour toutes les espèces de poissons, ma préférence ira aux "bouseux" qui surpassent parfois les fameux vaseux .En général ils s'adressent aux poissons de belles tailles (tanches, carpeaux) ou aux carnassiers poisson-chat, perche, boheire.

Le maïs
Facile à se procurer les grains de maïs doux permettent de selectionner la taille des poissons, mais sont surtout éfficaces en période estivale.
Le maïs cuit sera plutôt destiné au plus gros des poissons blancs (notamment les carpes).
La crevette
Le morçeaux de crevette cuite est surtout employé pour des pêches spécifique de poisson-chat, néanmoins il n'est arriver de prendre tanche, brémes et carpes.
Les casters
Le casters est en fait la phase finale de transfornation de l'asticots en mouche, c'est le cocon avant de devenir mouche.
Sa préparation et sa conservation demande une peu d'expérience, mais il permet de selectionner les beaux poissons.
asticots en phase de transformation

Les imitations en plastique
Sortis sur le marché en 2003, ces imitations sont faites pour imiter les esches habituelles utilisé en pêche au coup, vers de vase, asticots, pinkyes, maïs.Mes éssais réalisés au bord de l'eau me permettent d'en tirer quelques conclusions intéréssantes:
Cela ne vaut jamais mieux que les vrais appâts, néanmoins dans certains cas ils sont autant prenant que des vrais.Quelques sont les avantages et leur inconvénients ?
Les avantages, ils se conservent dans le temps sans aucune précaution, ils permettent de ne pas changer un vaseux abimés lors de pêche rapide , cela permet de prendre des poissons lorsque l'on a pas les vrais esches. Les inconvénients, a quantité égale les esches naturelles coutent moins chères (mais se conservent moins) Cela n'est jamais meilleur que du vrai au mieux ils les équivalent, au bout de 4 ou 5 prises ils se décrochent, certaines fois les poissons les refusent carrément alors qu'avec des réels cela fonctionne.
Mes éssais ont été réalisés avec les vers de vase et les asticots rouges ..Les pâtes
Par pâtes, j'entends les granulés, les pâtes dites "à truites" ou "à carpes", les nouilles. La pâte plomb est bien connue des anciens pour les pêches de gardons, mais avec l'arrivé des carpodromes et des techniques venu d'angleterre la mode s'oriente vers des pêches spécifiques de gros poissons blancs, on recherche alors a fournir des appâts riche en protéines pour selectionner la taille des poissons, je pense que c'est une évolution qui nous arrive de la pêche à la bouillette. Les pâtes toutes prêtes sont fournies en petits bocaux de verres et s'utilisent comme l'antique pâte (farine de blé, eau et sucre) que l'on collait sur la canne ou sur le dos de la main. Il suffit de faire une boulette et d'y accrocher l'hameçon, pour les granulés (pellets en anglais) deux méthodes existent :
- accrochage sous l'hameçon avec une petit élastique (un peu comme la pêche de la carpe au cheveu)
- soit en les fais trempés dans l'eau et on les malaxent pour obtenir une pâte que l'on met à l'hameçon
Mais ces utilisations restent encore marginales, néanmoins cela tent a se developper.
Retour